Ableton Live 10 in depth: hands-on impressions, what’s new – CDM Create Digital Music

 

Live 10 adds a tasty new synth and delay effect, an updated look, and many more small details. We’ve had it now a few weeks; here’s a look at what’s new.

Source : Ableton Live 10 in depth: hands-on impressions, what’s new – CDM Create Digital Music

Publicités

The Picture From the Darkness

Simon Fisher Turner The Picture From the Darkness le 30 novembre 2017 à 20H30
Le Cube – Centre de création numérique – 20 cours Saint Vincent 92130 Issy-les-Moulineaux
Dans le cadre de némo, biennale internationale des arts numériques, paris / île-de-france et des 20 ans du label optical sound

Réalisé en hommage au cinéaste Derek Jarman, cette pièce musicale s’inspire des premiers enregistrements électroniques de pionniers comme Terry Riley ou Morton Feldman. Les deux artistes ont présenté leur travail lors de l’édition 2016 du BFI Film Festival de Londres et pour la première fois en France au Cube.

Après avoir joué dans le groupe 
The King of Luxembourg et mené en pointillés une carrière d’acteur, c’est en tant que compositeur que Simon Fisher Turner s’est le plus affirmé. Il a réalisé de nombreuses musiques originales pour le cinéma. C’est cette activité qui le lie pendant de longues années au cinéaste Derek Jarman. Cette parfaite osmose entre les deux hommes « libère » des bandes-son parmi les plus novatrices des années  80 et 90. Elle culmine avec l’émouvant
 « Blue », symphonie en forme de paysage sonore, composée par Simon Fisher Turner en hommage à Jarman.

« The picture from the darkness » 
est la bande-son originale de l’œuvre multimédia éponyme créée en collaboration avec l’artiste vidéo Makino Takashi.

Disque paru en avril 2017 chez Optical Sound
300 exemplaires vinyle blanc crème, 2 titres (20’57 / 16’22)

http://www.lecube.com

Immersion

Un rendez-vous inédit où l’Acousmonium de l’Ina GRM se déploiera dans l’Auditorium pour plonger l’auditeur au centre du phénomène sonore dans un lieu acoustique d’exception; l’émotion musicale au cœur de l’écoute.

Samedi, le concert sera consacré à quatre noms prestigieux de l’expérimentation sonore et musicale, qui, chacun à sa façon, modifient le paysage des musiques électroniques et expérimentales.

Dimanche, le concert présentera de grandes œuvres du répertoire Ina GRM, des classiques intemporels qui ont posé les jalons de la musique acousmatique.

Samedi 11 novembre 2017 – 20H30 – Maison de la radio, Auditorium de Radio France : Immersion : œuvres et performances de Keith Fullerton Whitman, Éliane Radigue, Chris Watson et Thomas Köner.

Dimanche 12 novembre 2017 – 16H00 – Maison de la radio, Auditorium de Radio France : Immersion : œuvres de Bernard Parmegiani, Luc Ferrari, Iannis Xenakis, Guy Reibel et François Bayle

http://www.maisondelaradio.fr/immersion

http://www.inagrm.com

Air Glacière

Exposition Air Glacière de Franck Dubois et Benoit Pierre, du 15 novembre au 20 décembre 2017

Vernissage le 15 novembre à 18H30

Galerie Duchamp, Centre d’art contemporain, 7 rue percée, 76190 Yvetot.

Le site de la galerie : www.galerie-duchamp.com

Plus d’infos sur le site dédié : ereglaciaire.free.fr

Conditions de groove

Exposition de  Raphaël Bastide du 3 au 13 novembre 2017, 22 rue Muller, Paris XVIIIe
Vernissage le 3 novembre à 19 Heures

Mardi 7 novembre, Conférence :
→ 19:00, Félix Lambert
L’écriture en boucle : imprévisibilité et esthétique des systèmes narratifs cycliques.

Mercredi 8 novembre, conférence :
→ 19:00, Julien Gargot
Le temps de Git : Présentation d’un système de gestion de versions et de ses temporalité

Mercredi 8 novembre, Performances sonores :
→ 20:30, Raphaël Bastide,
« Conditions de groove »

« Conditions de groove » rassemble les recherches récentes de Raphaël Bastide sur le temps des rythmes musicaux et des algorithmes.
Les objets, programmes informatiques et pièces sonores présentés, sont au croisement de trois considérations sur le temps : l’écriture des rythmes, la temporalité des programmes informatiques et les temps non linéaires de la narration.
L’exposition sera ponctuée par la présentation de Félix Lambert, chercheur et artiste montréalais. Une performance sonore de Raphaël Bastide complètera ces interventions.

Comment passe le temps

Vient de paraître : Karlheinz Stockhausen, Comment passe le temps, Essais sur la musique 1952-1961 – 352 pages, 25 euros, Ed. Contrechamps, Genève

Karlheinz Stockhausen (1928-2007) a été, dans les années 1950, l’une des figures dominantes de l’avant-garde musicale : un compositeur inventif, audacieux et visionnaire. Chacune de ses œuvres ouvrait des horizons nouveaux et était accompagnée par une réflexion théorique. C’est cette formidable aventure, qui fut globalement celle de toute une génération, qui est consignée dans les textes regroupés ici, écrits entre 1952 et 1961. Ils révèlent une pensée en perpétuelle recherche, et traversée par une exigence centrale : unifier tous les éléments d’une œuvre dans une organisation totale qui reflèterait l’ordre divin et échapperait au temps mesuré.

http://www.contrechamps.ch/editions-nouveautes

A giant 1906 machine, and the Eurorack synth module it inspired – CDM Create Digital Music

The 200-ton, building-sized Telharmonium original produced some of the first electronic music. But now it’s a compact modern synth module, too.

Source : A giant 1906 machine, and the Eurorack synth module it inspired – CDM Create Digital Music