Il n’est jamais trop tard pour redécouvrir l’expérimentation sonore et visuelle d’Anne Gillis | The Drone

On revient sur le travail de l’artiste française à l’occasion de son passage au festival Sonic Protest le 16 mars.

Source : Il n’est jamais trop tard pour redécouvrir l’expérimentation sonore et visuelle d’Anne Gillis | The Drone

Audio Mimesis

Audio Mimesis
Klaas Hübner & Void
Exposition au Bon Accueil du 3 mars au 16 avril
Vernissage  en présence des artistes jeudi 2 mars  à partir de 18h30
Ouvert du jeudi au samedi de 14h00 à 18h00
Le dimanche de 15h00 à 18h00
Le Bon Accueil 74 Canal Saint-Martin, 35700 Rennes

piece-jointe

Signe avant-coureur du printemps, cette exposition propose de plonger dans un paysage sonore artificiel et pastoral où anches de flûtes, sons d’animaux  mimés vocalement puis diffusés  par des lecteurs cassettes modifiés forment une évocation de la rumeur de la forêt.

Un paysage sonore créé  par l’œuvre « Schwarzwald » de l’artiste allemand Klaas Hübner, qui détourne des lecteurs cassettes en pendules à coucou de la Forêt Noire, et l’installation « Air » du duo italo-belge Void, qui fait sonner des flûtes en les reliant à des haut-parleurs.
https://vimeo.com/98903366
https://vimeo.com/173027894

Exposition Phill Niblock

Exposition Phill Niblock du 14 au 24 février 2017 dans le cadre des 20 ans d’APO33 sur la Plateforme Intermédia du jeudi au samedi de 15H à 18H.

Vernissage-concert le mardi 14 février à 18H30

Apo33 – La Fabrique Ile de Nantes – 6 Bd Léon Bureau – 44200 Nantes

L’exposition sera présentée en mars à la Tate Modern.

Phill Niblock (né en 1933 à Anderson, Indiana, vit et travaille à New York et à Gand) propose depuis plus de quarante ans une œuvre pluridisciplinaire.
Son art « intermédia » associe musique minimaliste, art conceptuel, cinéma structurel, art systématique ou encore politique, et s’active à modifier notre perception et notre expérience du temps.
Reconnu comme l’un des grands compositeurs expérimentaux de notre époque, Phill Niblock débute sa carrière artistique comme photographe et cinéaste. Passionné de jazz, il s’installe à New York en 1958. Niblock débute la photographie en 1960 et se spécialise dans les portraits des musiciens de jazz (Duke Ellington, Charles Mingus, Billy Strayhorn…). Au milieu des années 1960, il réalise ses premiers films pour les danseurs et chorégraphes du Judson Church Theater. A partir de 1968, Phill Niblock se consacre à la musique et compose ses premières pièces qui doivent – comme le précise l’artiste – être écoutées à fort volume pour en explorer les sur-harmoniques (overtones). Il poursuit indépendamment ses projets cinématographiques dont The Movement of People Working (le mouvement des gens qui travaillent), une série de films de plus de 25 heures réalisée entre 1973 et 1991 où la gestuelle répétitive du travail s’offre en écho direct à ses compositions musicales.

Inframince

Les pépinières européennes pour jeunes artistes présentent :
INFRAMINCE
Exposition collective Du 18 Janvier au 5 Février 2017.
Vernissage le Mardi 17 Janvier 2017 à partir de 18h.
jeannebriand
Commissaire de l’exposition : Valentine Busquet
Les Pépinières européennes pour jeunes artistes renouvellent leur partenariat avec la Fondation Hippocrène et présentent une nouvelle exposition centrée sur la création sonore. Formidable espace de recherche et de questionnement, la matière sonore intrigue aussi bien les artistes musiciens que les plasticiens, qui l’expérimentent de différentes manières.
Perception immatérielle, le son a toujours produit du visuel par le biais de l’imaginaire qu’il dégage. À défaut d’avoir forcément des images sous les yeux, nous en produisons à l’écoute de bruits et de musiques. Certains artistes tentent de se baser sur la matière sonore pour en dégager une création visuelle.
Aujourd’hui, les interactions entre les arts visuels et sonores vont plus loin qu’illustrer le son ou l’accompagner de visuel comme ce fut longtemps le cas. Désormais, l’un des aspects peut servir de base pour produire l’autre. Les sept artistes présentés dans le cadre de cette exposition expérimentent la création sonore par le biais du visuel et vice versa.
INFRAMINCE, concept esthétique créé par Marcel Duchamp qu’il désigne comme étant « une différence ou une intervalle imperceptible, parfois seulement imaginable, entre deux phénomènes » immerge le spectateur dans un parcours sonore et visuel.

La veilleuse de Dominique Petitgand

 

dpetitgandcaenvisuel3

Installation sonore pour théâtre vide de Dominique Petitgand

« La Veilleuse est une installation sonore qui se visite pendant les heures creuses du théâtre : cette émotion d’entrer dans une grande salle totalement vide, habituellement peuplée et en représentation, et de se trouver en présence de voix, de silences, d’apparitions sonores qui proviennent des différents côtés et niveaux de la salle, des gradins, de la scène, des coulisses, des paroles et des sons entendus dans la distance, proches, lointains, se répondant d’un bord à l’autre, s’additionnant par couches et en résonance. » Dominique Petitgand

La Veilleuse emprunte son titre au vocabulaire du théâtre. Elle renvoie à cette petite lampe sur pied allumée sur un plateau pendant ces mêmes heures creuses lorsque le théâtre est plongé dans l’obscurité. Ce temps de latence est ici réinvesti par un ensemble de voix en présence hors du temps déterminé de la représentation. Des liens sémantiques se créent. Ils caractérisent le processus de travail de Dominique Petitgand: des opérations de montage à partir d’enregistrements sonores. Fragmentée, ré-organisée, reprise, soustraite, l’amorce narrative laisse place à la surface «bruissante» de la langue et renvoie les mots, vecteurs souvent impuissants, dans leurs retranchements. La di usion mécanique de ces voix par le biais de la machine s’efface totalement au profit de ce qui rend précisément, une situation de communication singulière: ces moments où la parole achoppe. Audrey Illouz

Conférence de Dominique Petitgand à l’essai Caen/Cherbourg site de Caen, Entrée libre, mercredi 25 janvier 2017 à 18H30.

Installation sonore du 26 au 28 janvier 2017 au CDN

Plus d’infos : www.comediedecaen.com/autre-comedie/exposition/la-veilleuse/

Book Review: Art and Electronic Media | Cycling ’74

Last month, I suggested some “basic bookshelf” titles intended to help newcomers to the practice of doing experimental music to get “the lay of the land” – to connect themselves to the community of artists they’re joining, and to find sources of inspiration and for investigation. This month, I wanted …

Source : Book Review: Art and Electronic Media | Cycling ’74

Triangles Irascibles, Yro

Dans le cadre du séminaire d’initiation à la recherche de la mention Intermédias, Yro proposera une performance intitulée « Triangles irascibles » dans l’auditorium de l’ésam Caen/Cherbourg, à Caen, le mercredi 30 novembre 2016 à 18h (entrée libre). http://www.yrostudio.com/arc…/portfolio/triangles_irascibles

capture-decran-2016-11-30-a-21-57-49

Un appartement, des rues, une ville, un train, une banlieue ; des espaces urbains qui défilent, s’arrêtent et repartent, pénétrés par l’apparition d’une foret énigmatique où sont rejoués des fragments du passé : un visage, des arbres coupés, un feu, des portraits de famille, un geste inquiétant, des branchages entremêlés. Ce voyage à la fois physique et mental est le parcours qu’un homme doit arpenter pour rejoindre la maison où il a grandi. Les paysages traversés se fixent, se déforment et s’engouffrent dans les troubles et les variations de sa mémoire.  On explore avec lui cette frange de l’imaginaire où le souvenir et le présent se croisent.

capture-decran-2016-11-30-a-22-00-55

Manipulation, photographies, images & écritures : Yro
Musique, bruitages & écritures : Erwan Raguenes
Textes : Yro assisté de Blandine Bricka
Dans le rôle du père : Bernard Szajner

Urostudio : http://www.yrostudio.com