Planètes sonores, radiophonie, arts, cinéma

Radiophonie, arts plastiques et cinéma : trois « planètes », trois domaines qui permettent d’approcher le son comme élément essentiel de la création artistique… Pour ce Lundi de l’Ina, Alexandre Castant emmènera le public à la rencontre d’œuvres ou d’expériences très différentes mais ayant en commun une approche plastique du son, en liaison avec l’image ou la visualité.

planetessonoresjpg

Radiophonie, arts plastiques et cinéma : trois « planètes », trois domaines qui permettent d’approcher le son comme élément essentiel de la création artistique…
Pour ce Lundi de l’Ina, Alexandre Castant emmènera le public à la rencontre d’œuvres ou d’expériences très différentes mais ayant en commun une approche plastique du son, en liaison avec l’image ou la visualité.
À partir d’archives de l’Ina et d’une sélection d’œuvres historiques et contemporaines présentées par des créateurs et critiques, il proposera un état des lieux de l’exploration artistique de l’écoute et du son, du silence et du bruit, de la voix et des objets sonores.
Soirée co-animée par Irène Omelianenko (France Culture) et Coralie Maurin, créatrice sonore.
En présence d’Alexandre Castant, essayiste et critique d’art, professeur à l’École nationale supérieure d’art de Bourges, auteur de Planètes sonores (Monografik, 2007/2010) et Journal audiobiographique (Nouvelles Éditions Scala, 2016), Pascale Cassagnau, responsable des collections audiovisuelles et nouveaux médias au Centre national des arts plastiques, auteure de Une idée du Nord. Excursions dans la création sonore contemporaine (Beaux-Arts de Paris, 2014), Kaye Mortley, créatrice, documentariste sonore et François Bonnet, directeur artistique du Groupe de Recherches Musicales de l’Ina.
06 mars 2017
Entrée libre sur inscription : inatheque@ina.fr

Bernard Baschet au temps du Traité des Objets Musicaux (1964- 1966)

Pierre Schaeffer dans sa recherche pour composer avec des sons inouïs s’est entouré de compositeurs, d’ingénieurs, mais aussi de luthiers tels que Bernard Baschet

Source : Bernard Baschet au temps du Traité des Objets Musicaux (1964- 1966)

(merci Julien pour l’info !)

Pierre Boulez à tout prix : La naissance de l’Ircam

La Fabrique de l’histoire – Pierre Boulez à tout prix : La naissance de l’Ircam (1ère diffusion : 24/12/2010)

738_pierre_boulez_-_sarah_barbedette_et_laurent_bayle

Pierre Boulez• Crédits : Sarah Barbedette, Laurent Bayle, Collectif

Ce magazine est présenté par Emmanuel LAURENTIN qui propose un documentaire consacré à la naissance de l’Ircam, Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique. Commentaire alternant avec l’interview de témoins de la naissance de cet institut.

La naissance de L’Ircam. Un documentaire de Perrine Kervran réalisé par Anne Fleury.

En 1964, Pierre Boulez installé en Allemagne projette de revenir en France, il répond à une sollicitation du Ministère de la culture et fait une proposition de réforme de la direction de la musique… En 1966, André Malraux nomme Marcel Landowski à la direction de la musique, provoquant la colère de Pierre Boulez qui annonce dans la presse son exil volontaire en Allemagne et sa rupture avec la politique musicale française.

En 1969, Claude et Georges Pompidou veulent réparer cet incident diplomatique et au nom de la modernité triomphante des 30 glorieuses rappellent Pierre Boulez pour lui offrir la place qu’ils estiment être la sienne. Pierre Boulez décline l’offre de diriger un orchestre et propose alors un centre de recherche musicale tourné vers les nouvelles et balbutiantes technologies numériques ; en position de force, il parvient à négocier des fonds importants et une quasi indépendance.

L’Ircam intégré au centre Beaubourg fait des jaloux dans le monde musical. Avec l’arrivée de Giscard d’Estaing il est même remis en cause, comme un symbole de cette modernité excessive au moment où éclate la crise pétrolière… Il devient avec le Centre Georges Pompidou un enjeu de la lutte que se livrent Jacques Chirac et Valery Giscard d’Estaing.

En 1977, l’Ircam ouvre ses portes : les recherches se mettent en route dans l’effervescence, mais les résultats se font attendre et l’informatique tarde à s’épanouir… Ce n’est qu’en 1981 que l’Ircam fera ses preuves avec La 4 X, un ordinateur qui permet la création de « Répons », première oeuvre marquante sortie du centre de recherche de Pierre Boulez. Cette réussite permettra de développer de façon plus durable et plus large une politique de la recherche musicale en France.

  • Par Perrine Kervran
  • Avec Michel Decoust, Yves Galmot, Andrew Gerzso, Jean Maheu, Brigitte Marger, Claude Mollard et Jean-Claude Risset
  • Réalisation Anne Fleury
  • 1ère diffusion : 24/12/2010

Intervenants

Source : Pierre Boulez à tout prix : La naissance de l’Ircam

Framework radio

framework began broadcasting in june, 2002 on the newly reformed resonance 104.4fm in london. the show now airs on twelve radio stations around the world, with regular new additions to its broadcast family, and streams and podcasts here on its own website. framework is consecrated to field recording and its use in composition, and began broadcasting at a time when a new community of sound artists with a special interest in found sound was developing, a community spread across the globe that, thanks to the internet, was no longer limited to a specific geography. framework sees itself as an outlet for this ever-growing and developing community, a folk-tool in a new folk movement, a community driven exchange point for creators and listeners alike. framework‘s goal is to present not only the extremely diverse sound environments of our world, but also the extremely diverse work that is being produced by the artists who choose to use these environments as their sonic sources. we hope to ask this question: is ‘field recording’ a style, or a genre, or is it in fact as uncontrollable and undefinable an instrument or tool as any, that may be interpreted, manipulated, and appropriated by anyone with a microphone and an idea? these works are its definition, and not vice versa.

framework broadcasts two distinct alternating formats, a regular edition, constructed and mixed by its presenter from contributions submitted by listeners and members of the field recording community, and framework:afield, a guest-curated series produced by artists from all corners of the globe and based on their own themes, concepts or recordings. we see radio and the ability to broadcast as an important tool for any self-sustaining community, a way for it to communicate with its own members and with the world at large, a simultaneous staking of territory and invitation in. to quote the text that opens every edition of frameworkopen your ears and listen!


#584: 2017.02.05

aqua matrix, dragon’s eye recordings 2016 possibly our first ever intro recorded in china, along with sounds from peru, taiwan, greece, chile, hong kong, the united kingdom, italy, slovenia, …

[time  /  artist  /  track  /  release  /  label] 

00:00 – 03:55  /  edward sanderson  /  framework introduction, recorded in china
http://www.escdotdot.com

02:40 – 07:46  /  anonymous  /  sounds of the park  /  santiago de surco, pe  /   aporee soundmaps
http://aporee.org/maps/?loc=34637

05:36 – 16:03  /  emmanuel mieville  /  nyorai  /  juryo, durée de la vie de l’ainsi-venu  /  crónica
http://soundcloud.com/emmanuel-mievillehttp://www.cronicaelectronica.org

11:29 – 19:39  /  felix blume  /  ships horns concert for epiphany  / port of piraeus, gr  /  aporee soundmaps
http://aporee.org/maps/?loc=34666

15:08 – 24:59  /  enrique verdugo   /  [extract 1]  /  trapatrapa butalenbum  /  –
http://enriquever.com

18:09 – 28:30  /  joe evans  /  earth – 2 – solid  /  elemental states /  spectropol
http://runningonair.comhttp://spectropol.com

22:21 – 33:01  /  enrico coniglio  /  acque lotiche acque lentiche  / aqua matrix [compilation]  /  dragon’s eye
http://www.enricoconiglio.comhttp://www.dragonseyerecordings.com

27:49 – 31:15  /  OR poeisis  /  at the lower end, winter, dusk  / maribor, si  /  aporee soundmaps
http://aporee.org/maps/?loc=34862

29:25 – 40:52  /  emmanuel mieville  /  taisi funeral  /  juryo, durée de la vie de l’ainsi-venu  /  crónica
http://soundcloud.com/emmanuel-mievillehttp://www.cronicaelectronica.org

38:59 – 48:02  /  enrique verdugo   /  [extract 2]  /  trapatrapa butalenbum  /  –
http://enriquever.com

39:58 – 50:31  /  joe evans  /  air – 3 – gas  /  elemental states  / spectropol
http://runningonair.comhttp://spectropol.com

46:23 – 53:53  /  david m  /  laysan albatross dancing…  /  u.s. minor outlying islands  /  aporee soundmpas
http://aporee.org/maps/?loc=34629

47:12 – 57:53  /  fabio perletta  /  moto  /  aqua matrix [compilation] /  dragon’s eye
http://fabioperletta.ithttp://www.dragonseyerecordings.com

57:24 – 59:00  /  nicolas germain  /  bridge  /  copenhagen, dk  / aporee soundmaps
http://aporee.org/maps/?loc=34625

Source : #584: 2017.02.05

Le grain des choses

Présentation du projet Le grain des choses, un projet de revue sonore mais aussi une coopérative d’auteurs et d’auditeurs. Parce qu’il est important de renouer avec d’autres manières de raconter ce…

Source : LE GRAIN DES CHOSES ‹ La Semaine du Son

SoundFactory : Métamorphoses

France Culture, avec l’émission Création on Air propose aux
artistes des écoles d’arts d’imaginer une création radiophonique
de 27’ sur le thème des métamorphoses. Les jeunes artistes sont invités à soumettre une proposition de création sonore radiophonique originale et personnelle.

711x400_copie_de_sound-fac-logo2

Les projets retenus seront ensuite élaborés dans des conditions pro- fessionnelles, le porteur de projet sera accompagné tout au long de la réalisation par un chargé de réalisation et ingénieur du son de Radio France.

Création on Air est l’espace de création de France Culture, une émission qui s’inscrit dans la ligne des Ateliers de Création Radiophonique : un laboratoire d’expérimentation sonore.

Qui ?

L’appel à projet est ouvert aux jeunes inscrits pour l’année scolaire 2016-2017 en école d’art et travail- lant le son.

Comment ?

Le candidat sélectionné deviendra producteur qui, porteur du projet, propose une idée radio- phonique, une envie, et imagine la trame de construction sonore. Il travaille tout au long du projet en binôme avec le chargé de réalisation qui est en charge de sa construction et de sa réalisation.

Les prises de son en extérieur ou en studio et le mixage sont assurés, sous la houlette du chargé de réalisation, par l’ingénieur du son.

Quand ?

10 février 23h59 : date limite de candidature

Début mars : sélection des projets

Mars : rencontre des candidats

Courant 2017 : mise en production

Avec quoi ?

Le projet doit être présenté sur deux pages maximum. Il est à envoyer par mail accompagné de la che d’inscription avant le 10 février 23h59 à irene.omelianenko@radiofrance.com et ines.debruyn@radiofrance.com

Mac Val : Carte blanche à Optical Sound

Dimanche 6 novembre
De 12h à 19h, entrée libre au Salon
« The Record dealer, sous ses doigts se dissout le vernis ! », sur une proposition de Jérôme Poret

paramour-lp

Une phonothèque imaginée autour de l’exposition de Jean-Luc Verna et conçue à partir de l’activité de labels de disques et d’auteurs, au croisement des arts plastiques et de la musique : Optical Sound, Les Disques en Rotins Réunis et Stephen O’Malley.
Elle est activée sous la forme d’un salon d’écoute et de rencontres les dimanches 6 novembre, 4 décembre et 5 février.

Un nom en forme de clin d’oeil d’un titre leitmotiv, un sillon aux ramifications toujours nouvelles, car chacune des expositions monographiques de Jean-Luc Verna, porte le même depuis 1995 : « Vous n’êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non »

Ventes exceptionnelles des derniers exemplaires du 7″
de I Apologize et d’un stock limité de T-shirt « Paramour »
ainsi que de la revue OpticalSound #4.

+ Lancement du numéro 4 de la revue OpticalSound 17 x 24 cm, 256 pages, 15,00 euros, ISBN : 979-10-96749-00-3 Édition Optical Sound, Diffusion les Presses du Réel.

Avec : Nicolas Ballet, Armand Behar, Denis Boyer, Bernard Brunon, Valérie Caradec , Laetitia Chauvin, David Michael Clarke, François Coadou, François Deck, Carole Douillard, Encastrable, Estelle Fauriol, Philippe Franck, Dora García, Gasparina Jill, Sébastien Gouju, Hippolyte Hentgen, Marc Hollander, Raphaële Jeune, Arnaud Labelle-Rojoux, Ange Leccia, Jerome Lefevre, Robert Longo, Christian Marclay, Chris Marker, Allan McCollum, Julie Portier, Claude Rutault, Matthieu Saladin, Salvage Art Institute, Isabelle Vasilic, Jean Luc Verna, Laurent Tixador, Stephen Wright…