Mort de Pierre Henry, compositeur français et père de la musique concrète

L’inventeur de bruits et de sons éclectiques, dont la « Messe pour le temps présent », est mort à 89 ans.

Source : Mort de Pierre Henry, compositeur français et père de la musique concrète

Sound Propositions 011: Taylor Deupree

Sound Propositions is an ongoing, semi-regular series of conversations with artists exploring their creative practices and individual aesthetics, conceived of as a counter-narrative to a dominant t…

Source : Sound Propositions 011: Taylor Deupree

(merci Thierry Weyd pour le lien !)

A Huge Anthology of Noise & Electronic Music (1920-2007) Featuring John Cage, Sun Ra, Captain Beefheart & More | Open Culture

Source : A Huge Anthology of Noise & Electronic Music (1920-2007) Featuring John Cage, Sun Ra, Captain Beefheart & More | Open Culture

Musique à voir musique à voir, dunkerque

« Un rythme, cela se voit, cela s’entend, cela se sent dans les muscles » Paul Klee.

Commissariat : Jean-Yves Bosseur

Compositeur de musique électroexpérimentale et musicologue, musicien nomade, Jean-Yves Bosseur, témoin direct d’une grande partie de l’art du XXe siècle, a étudié avec Karlhein Stockhausen, a travaillé avec John Cage et Merce Cunningham, Pierre-Henry… Ces rencontres nourrissent la conviction de Jean-Yves Bosseur qu’aucune cloison entre les disciplines n’est à respecter ou à subir. Les tensions, les chocs issus de la coexistence des arts permettent l’invention, la surprise et évitent l’imitation. En concevant l’exposition Musique à voir, présentée au LAAC du 29 avril au 17 septembre 2017, il nous propose une approche des relations entre les arts plastiques et la musique, à partir des productions artistiques de Jean Tinguely, Yves Klein, Nam June Paik, John Cage, Vasarely, Pierre Bastien, Céleste Boursier-Mougenot… soit 150 œuvres visuelles, sonores et installations.

Musique à voir se prolonge au Frac Nord-Pas de Calais avec l’exposition Le son entre, proposée du 29 avril au 31 décembre. Le Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique est naturellement le partenaire essentiel du LAAC pour offrir une riche programmation musicale qui accompagne l’exposition.

https://www.musees-dunkerque.eu/les-expositions/futures/detail-des-expos/actualites/musique-a-voir/

Step Across the Border

Step Across the Border
Nicolas Humbert et Werner Penzel
Séance exceptionnelle en présence de Nicolas Humbert le 24 avril à 16H

De 1988 à 1990, les réalisateurs ont suivi l’artiste Fred Frith de répétitions en concerts, d’interviews en moments de solitude. Le film, épousant la forme improvisée de la musique de Fred Frith, est décrit par ses réalisateurs comme a « ninety minutes celluloïd improvisation » : quatre-vingt-dix minutes d’improvisation sur celluloïd.
Step Across the Border est à la fois un classique et un film à part dans la galaxie des documentaires musicaux, un véritable poème où le monde devient musique, rythme, vibrations.
En partenariat avec Documentaires Sur Grand Écran

Les Grands Voisins
Ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul
82, Avenue Denfert-Rochereau
75014 Paris
lesgrandsvoisins.org

Listen up! Why digitising the British Library’s audio archive is so important | Will Prentice | Opinion | The Guardian

Source : Listen up! Why digitising the British Library’s audio archive is so important | Will Prentice | Opinion | The Guardian

Contrôle – Juliette Volcler

Contrôle  
Comment s’inventa l’art de la manipulation sonore

Juliette VOLCLER

9782707190130

Contrôle raconte la fascinante histoire d’une autre modernité sonore. Une modernité incarnée à l’origine par un homme, figure majeure mais méconnue du XXe siècle : Harold Burris-Meyer. Ingénieur et homme de théâtre, il fut inventeur de dispositifs sonores et expérimentateur en sciences du comportement.
À travers les trois grands chapitres de son histoire — le théâtre, l’industrie, la guerre — s’écrit celle des premières tentatives de manipulation des masses au moyen du son. Divertir ou terrifier, apaiser ou piéger, guérir ou perturber, nulle différence pour l’ingénieur illusionniste. De l’acoustique théâtrale à la musique dans l’industrie en passant par l’élaboration de leurres sonores employés pendant la Seconde Guerre mondiale contre les troupes allemandes et italiennes, il s’employa toute sa vie à montrer l’influence profonde du son sur les réactions et les émotions de l’homme.
L’écriture de Juliette Volcler est portée par le double objectif de peindre de manière vivante l’époque, son contexte social et culturel, ses rêves échoués, ses expérimentations réussies, et de donner des outils critiques face à l’environnement sonore en pleine mutation du XXIe siècle.
Version papier : 14 €
Version numérique : 11,99 €