La Station – SonicLab / Portes ouvertes et concerts

Au premier étage de La Station – Gare des Mines, le SonicLab, fablab dédié au sonore, propose dix postes de travail et de l’outillage pour une double activité de laboratoire de fabrication et de lieu de médiation.

Ce nouvel espace reflète la démarche de BrutPop, partagée entre culture maker et implication dans le champ social. Cette ouverture marque l’aboutissement d’une résidence de BrutPop à La Station – Gare des Mines débutée au printemps 2017. Le Collectif MU y apporte une Afficher la suite

Mer. 25 octobre – En accès libre
Portes ouvertes & Concerts

18h-21h — Portes ouvertes : présentation et apéro
21h-23h — Concerts avec Feromil et Yann Legay

▬ Portes ouvertes
Présentation, programme de la saison 2017-18 et apéro

Publicités

Création du Studio Modulaire à l’Esam

« (…) d’envisager la technologie comme une ligne de fuite qui traverse toutes les pratiques, tous les acteurs, toutes les scènes, tous les niveaux de la chaîne éditoriale du monde contemporain, et bouleverse en profondeur les équilibres anciens qui la soutenaient.

(…) d’œuvrer à l’encontre de tout messianisme technologique ou à rebours contre toute vision d’apocalypse.

(…) Le numérique n’est pas une région particulière de la réalité : c’est l’horizon dans laquelle toute la réalité peut être réinterprétée.

(…) Dès lors, on comprend que l’art numérique ne soit pas un certain genre particulier de l’art, mais une dimension virtuellement toujours ouverte à toute pratique artistique (…) Convenons d’appeler art numérique non pas un art qui fait appel à telle ou telle technologie, mais un art qui explore cette transition ontologique. »

Norbert Hillaire, L’art dans le tout numérique (éditions Manucius, 2015) Conférence Jeudis de l’imaginaire, chaire « Modélisations des imaginaires, innovation et création », ParisTech.

Le STUDIO MODULAIRE est un nouveau format pédagogique au sein de l’ésam Caen/Cherbourg qui s’articule autour d’un espace permanent dédié à des étudiants et à des projets qui souhaitent interroger la place des langages et des outils numériques dans la création. Il fonctionne comme un laboratoire ouvert plus que comme un atelier thématique. Il propose un mode de fonctionnement spécifique et complémentaire de l’offre pédagogique actuelle.

Le STUDIO MODULAIRE est un espace d’initiation à la recherche, à l’expérimentation individuelle et collective faisant notamment aux outils « classiques » de la création audiovisuelle mais aussi au code créatif et aux outils d’interfaçage mécaniques, numériques et électroniques. Il favorise le développement de projets d’installations, de dispositifs, d’objets, de performances dont la maitrise nécessite un temps long.

Le STUDIO MODULAIRE est un centre de ressources et une plateforme de mutualisattion de matériel, de compétences et de réflexions. C’ est un outil de veille et de réflexion théorique et critique sur la création et les nouvelles écritures liées au développement des technologies. Il développe une plateforme de veille et de ressources en ligne.

Le STUDIO MODULAIRE privilégie des contacts avec le milieu professionnel, l’environnement et l’actualité culturelle et contribue à la professionnalisation des étudiants.

Le STUDIO MODULAIRE propose 4 niveaux d’accueil :

– Des initiations techniques hebdomadaires ouvertes à tous les étudiants de l’école.

– Un accueil et un accompagnement permanent pour des propositions pédagogiques d’enseignants de toutes les disciplines et pour des projets personnels d’étudiants.

– Un atelier (Atelier modulaire) à destination des DNA3

– Un statut de résident pour des étudiants de 4ème et 5ème année qui développent leurs projets personnels, participent à l’ensemble des propositions du STUDIO et contribuent à son fonctionnement (échanges de compétences, tutorats de projets…). Ce statut est validé chaque semestre par l’obtention de 5 crédits et ils bénéficient d’un accueil permanent dans l’espace.

L’équipe du Studio Modulaire :

  • Enseignants : Nicolas Germain, David Dronet
  • Assistant d’enseignement : Christophe Bouder
  • Technicien référent : Alain Quellier
  • Conseiller  et expert technique extérieur : Sylvain Garnavault

Site web dédié à venir…

L’Ircam fête quarante ans de recherche musicale

Source : L’Ircam fête quarante ans de recherche musicale, Services – Conseil

Pierre Boulez à tout prix : La naissance de l’Ircam

La Fabrique de l’histoire – Pierre Boulez à tout prix : La naissance de l’Ircam (1ère diffusion : 24/12/2010)

738_pierre_boulez_-_sarah_barbedette_et_laurent_bayle

Pierre Boulez• Crédits : Sarah Barbedette, Laurent Bayle, Collectif

Ce magazine est présenté par Emmanuel LAURENTIN qui propose un documentaire consacré à la naissance de l’Ircam, Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique. Commentaire alternant avec l’interview de témoins de la naissance de cet institut.

La naissance de L’Ircam. Un documentaire de Perrine Kervran réalisé par Anne Fleury.

En 1964, Pierre Boulez installé en Allemagne projette de revenir en France, il répond à une sollicitation du Ministère de la culture et fait une proposition de réforme de la direction de la musique… En 1966, André Malraux nomme Marcel Landowski à la direction de la musique, provoquant la colère de Pierre Boulez qui annonce dans la presse son exil volontaire en Allemagne et sa rupture avec la politique musicale française.

En 1969, Claude et Georges Pompidou veulent réparer cet incident diplomatique et au nom de la modernité triomphante des 30 glorieuses rappellent Pierre Boulez pour lui offrir la place qu’ils estiment être la sienne. Pierre Boulez décline l’offre de diriger un orchestre et propose alors un centre de recherche musicale tourné vers les nouvelles et balbutiantes technologies numériques ; en position de force, il parvient à négocier des fonds importants et une quasi indépendance.

L’Ircam intégré au centre Beaubourg fait des jaloux dans le monde musical. Avec l’arrivée de Giscard d’Estaing il est même remis en cause, comme un symbole de cette modernité excessive au moment où éclate la crise pétrolière… Il devient avec le Centre Georges Pompidou un enjeu de la lutte que se livrent Jacques Chirac et Valery Giscard d’Estaing.

En 1977, l’Ircam ouvre ses portes : les recherches se mettent en route dans l’effervescence, mais les résultats se font attendre et l’informatique tarde à s’épanouir… Ce n’est qu’en 1981 que l’Ircam fera ses preuves avec La 4 X, un ordinateur qui permet la création de « Répons », première oeuvre marquante sortie du centre de recherche de Pierre Boulez. Cette réussite permettra de développer de façon plus durable et plus large une politique de la recherche musicale en France.

  • Par Perrine Kervran
  • Avec Michel Decoust, Yves Galmot, Andrew Gerzso, Jean Maheu, Brigitte Marger, Claude Mollard et Jean-Claude Risset
  • Réalisation Anne Fleury
  • 1ère diffusion : 24/12/2010

Intervenants

Source : Pierre Boulez à tout prix : La naissance de l’Ircam

Making Music: 74 Strategies for Electronic Music Producers

For many artists, nothing inspires more existential terror than actually making art. The fear that we’re not good enough or that we don’t know enough results in untold numbers of creative crises and potential masterpieces that never get realized.

about-3

 

Electronic musicians used to be able to hide behind clunky, emerging technology as an excuse for inaction. But musicians today live in a golden age of tools and technology. A ninety-nine-cent smartphone app can give you the functionality of a million-dollar recording studio. A new song can be shared with the world as soon as it’s finished. Tutorials for every sound design or music production technique can be found through a Google search. All of these developments have served to level the playing field for musicians, making it possible for a bedroom producer to create music at a level that used to be possible only for major-label artists.

But despite all of this, making music is still hard. Why?

Making Music was written both to answer this question and to offer ways to make it easier. It presents a systematic, concrete set of patterns that you can use when making music in order to move forward.

Plus d’infos ici : https://makingmusic.ableton.com

Machine Learning for Musicians & Artists

Have you ever wanted to build a new musical instrument that responded to your gestures by making sound? Or create live visuals to accompany a dancer? Or create an interactive art installation that reacts to the movements or actions of an audience? If so, take this course!

In this course, students will learn fundamental machine learning techniques that can be used to make sense of human gesture, musical audio, and other real-time data. The focus will be on learning about algorithms, software tools, and best practices that can be immediately employed in creating new real-time systems in the arts.

Capture d’écran 2016-02-04 à 18.59.47

Specific topics of discussion include:

• What is machine learning?

• Common types of machine learning for making sense of human actions and sensor data, with a focus on classification, regression, and segmentation

• The “machine learning pipeline”: understanding how signals, features, algorithms, and models fit together, and how to select and configure each part of this pipeline to get good analysis results

• Off-the-shelf tools for machine learning (e.g., Wekinator, Weka, GestureFollower)

• Feature extraction and analysis techniques that are well-suited for music, dance, gaming, and visual art, especially for human motion analysis and audio analysis

• How to connect your machine learning tools to common digital arts tools such as Max/MSP, PD, ChucK, Processing, Unity 3D, SuperCollider, OpenFrameworks

• Introduction to cheap & easy sensing technologies that can be used as inputs to machine learning systems (e.g., Kinect, computer vision, hardware sensors, gaming controllers)

website : https://www.kadenze.com/courses/machine-learning-for-musicians-and-artists/info