Concert-hommage à Jean-Claude Risset

Jean-Claude Risset (1938-2016) a été à la fois musicien, pianiste, compositeur reconnu, et chercheur en physique acoustique. Pionnier de l’informatique musicale, il a participé à la fondation de l’Ircam aux côtés de Pierre Boulez et dirigé le Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique du CNRS à Marseille où il a reçu la plus haute distinction du CNRS.

Jean-Claude Risset a opéré dès les années soixante la synthèse originale de la physique et de la perception du son musical modélisé par l’ordinateur avec la pensée musicale symbolique et l’écriture des espaces de hauteurs et de timbres. Il l’a fait à la fois en artiste subtil et en savant créatif, renouant avec une tradition qui puise autant à Rameau qu’au Quadrivium ou à Pythagore.

Sous le sceau de cette recherche interdisciplinaire qui a irrigué sa vie autour des sciences et des pratiques musicales, ce concert, donné dans le cadre des rencontres internationales du Collegium Musicæ, se veut à la fois hommage et ouverture vers l’avenir.

Matteo Cesari flûte
Clément Himbert saxophone
Jonathan Prager acousmonium

Mercredi 2 mai à 20H, Eglise St Merry (maps) 76 rue de la verrerie 75004 Paris

 

https://www.ircam.fr/agenda/concert-hommage-a-jean-claude-risset/detail/

 

Publicités

Festival ]interstice[ , 13e édition, c’est bientôt !

]interstice[ rencontre des inclassables, présente sa 13ème édition consacrée aux arts visuels, sonores et numériques.

Du 9 au 20 mai 2018, le festival vous donne rendez-vous pour un parcours d’expositions, de concerts, performances et d’ateliers avec des artistes de France, du Canada, du Venezuela, d’Italie, d’Allemagne, d’Angleterre, des Pays-Bas, de Pologne et du Japon. Chaque site accueille une oeuvre unique et propose une expérience poétique qui questionne l’espace, l’architecture, notre rapport aux technologies et à l’histoire de l’art, aux sciences et aux techniques… Des instants à vivre comme autant de pauses dans un monde en mutation permanente.

Grâce à la fréquentation d’un public toujours plus fidèle et divers et au soutien de nos partenaires, ]interstice[ jouit aujourd’hui d’une reconnaissance nationale qui s’appuie sur la mise en œuvre d’une structuration régionale. Grâce aux artistes, nous avons pu proposer chaque année des projets de grande qualité.

2018 est le témoignage de la rencontre entre ces deux dynamiques. Cette édition sera un temps de découverte marquée par de nombreuses premières en France, des créations inédites, de nouvelles collaborations au fil d’un parcours artistique toujours aussi singulier.

Retrouvez-nous de la Presqu’île au quartier Lorge : au Dôme et au Cargö, à l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg et au Pavillon, à l’Abbaye-aux-Dames et aux Galeries Lafayette, à Territoires pionniers/Maison de l’architecture Normandie et à la Galerie IGDA 2.0, à l’église du Vieux-Saint-Sauveur et à L’Artothèque, Espaces d’art contemporain, au centre chorégraphique national de Caen en Normandie ainsi qu’au Tetris au Havre et à l’auditorium du musée des Beaux-Arts de Rouen à l’invitation de l’Institut National des Sciences Appliquées.

Expositions : Thibaut Bellière & Paul Duncombe / Robotlab / Joanie Lemercier / Adam Basanta / Rubén D’Hers / Tristan Menez / Robert Pravda / Olivier Ratsi.

Concerts / Performances : Martin Messier & Yro / Fred H. + Ethereal / Green Music / Herman Kolgen / Thomas Tilly / Graham Dunning / Thomas Laigle / Adam Basanta / M.A.D Brains / Adrien Lefebvre / Le Grand Orchestre Plage Sonore.

Rendez-vous : Colloque « Osez la technique » / Les visites « déguidées » / Scanpyramids / Rencontre avec les robots / Le grand atelier / Rencontre Nationale Arts Numériques…

Toutes les infos ici : http://festival-interstice.net

Rendez-vous pour l’inauguration le 9 mai 2018 à 19H30

aux Galeries Lafayettes en présence des artistes et des partenaires

DJ Set Fred H (M.A.D Brains / Limonada Records / Caen)

Ressources sonores, L’écoutoir

Il y a des espaces ressources qui, la toile internet se développant, ont créé des points ressources aptes à satisfaire une oreille curieuse, voire aventureuse. Si Desartsonnants tente de le …

Source : Ressources sonores, L’écoutoir

Stack / Flock / Stack

Le Bon Accueil est ouvert tout le week-end pour l’exposition STACK/FLOCK/STACK de Stephen Cornford ! Installations sonores et cinétiques faisant uniquement usage de l’électronique !

Ouvert samedi de 14h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Et le bar est bien évidemment ouvert avec, en prime, une terrasse ensoleillée !

L’exposition « STACK | FLOCK | STACK » de l’artiste anglais Stephen Cornford propose une lecture critique de l’idéologie techno-utopique promulguée par l’industrie des nouvelles technologies et de son économie basée sur l’obsolescence, le cycle d’achat et d’élimination de produits de masse.
A mesure que ces machines tombent en panne, deviennent obsolètes et passent au rebus, elles signent l’échec de la promesse d’un monde nouveau et d’un mode de vie révolutionnaire vendus par l’industrie. En donnant une seconde vie à ces e-déchets Stephen Cornford crée de œuvres contemplatives interrogeant nos habitudes de consommation.

The works in this exhibition both reflect on the cycles of purchase and disposal which sustain the global electronics industry. New technologies – perhaps none more so than those of the current digital era – are sold to us with the promise of a revolutionary new worlds or lifestyles: a techno-utopic imaginary that inevitably fails to materialise. As they fall out of use their physical persistence and widespread availability evidences this failure. By modifying factory-second and end-of-life machines, the works in this exhibition address planned obsolescence and e-waste, re-constituting functional machines as contemplative provocations of our current consumer habits.

LE BON ACCUEIL – 74, canal Saint-Martin – 35700 Rennes – 09 53 84 45 42 – contact@bon-accueil.org

Site Web Stephen Cornford

Rencontre modulaire à l’ESAM

Nicolas Germain invite l’association BSA à l’ESAM, pour une session autour de la Synthèse Modulaire.

L’association les Bruits Sons Ardents (BSA) a été créée pour développer les pratiques « live » de musiques électroniques dans un esprit de création en direct (solo ou à plusieurs). Elle intervient sur un spectre esthétique large : musiques expérimentales, bruitistes, dansantes, etc.

Mardi 17 avril 2018 de 14 à 22 heures, se tiendra à l’ESAM une demi-journée essentiellement dédiée à la synthèse modulaire : Korg MS50, MS20, SQ10, Systèmes Eurorack (Doepfer, MakeNoise, Pittsburgh, Mutable Instruments…) prendront place sur le plateau de l’auditorium.

De 14 à 18 heures : Installation et échanges avec les musiciens sur le plateau de l’auditorium
De 18 à 22 heures : Improvisation collective

Entrée libre

La rencontre BSA à l’ESAM s’inscrit dans le cycle des rencontres des mois de Mars et Avril 2018, cycle qui se conclura par une semaine de portes ouvertes du premier lieu géré par l’association : le Studio Neura.

• 31 Mars : Maison du Vélo / 14h -19h
• 5 Avril : Jeudi Canon à La Fabrique APEFIM / 19h -23h
• 17 Avril : ESAM / 14h – 22h
• 21 Avril : Bonnaventure /15h -19h

Portes ouvertes Studio Neura : du 23 au 28 Avril / 17h à 21h

Festival ]Interstice[ #13

La 13e rencontre des inclassables aura lieu du 9 au 20 mai 2018

avec :

ADAM BASANTA CA / THIBAUT BELLIÈRE FR / COLLECTIF MANOEUVRE FR / RUBÉN D’HERS VE.DE / PAUL DUNCOMBE FR / GRAHAM DUNNING GB / ETHEREAL STRUCTURE FR / FRED H. FR / GRAND ORCHESTRE PLAGE SONORE FR / HERMAN KOLGEN CA / THOMAS LAIGLE FR / ADRIEN LEFEBVRE FR / JOANIE LEMERCIER FR.BE / OLA MACIEJEWSKA PL.FR / TRISTAN MÉNEZ FR / ROBERT PRAVDA RS.NL / OLIVIER RATSI FR / DAVID SHAW GB.FR / THOMAS TILLY FR / TRISOMIE 21 FR / GREEN MUSIC > TOMOKO SAUVAGE JP.FR + FRANCESCO CAVALIERE IT.DE / VEIK FR/ MARTIN MESSIER CA + YRO FR / ROBOTLAB > MATTHIAS GOMMEL, MARTINA HAITZ, JAN ZAPPE DE

Téléchargez le dossier de presse

Sous l’avidité de mon oreille, Le paradigme du sonore, de Daniel Deshays

Klincksieck, février 2018, 192 pages, 23 €

Ce qui m’attire encore c’est cette inconplétude dont le son est porteur ; ce sont ces creux de silence qui entourent tant de pleins m’offrant le temps de pénétrer mes souvenirs. Sonore qui autorise de tenir à distance les actes. Sonore incertain, un sonore indice de l’acte, pourtant déjà porteur de plus que sa seule trace. Étrange sonore ; étrangeté pourvoyeuse d’hypothèses et de rêves qui engagea ma vie dans un si profond parcours et qui m’y tient encore … Une étrangeté qui ne se perçoit qu’après coup, après la sortie de l’emprise, quand ce qui m’a pris revient pour m’interroger. Je sais que c’est cela qui suscita une avidité à comprendre : ce retour par le truchement de la mémoire vers l’évènement qui a eu lieu, une obligation de faire retour via l’imaginaire pour saisir l’insaisissable présent d’un monde complexe. Cela commence par l’apparente facilité de la captation des sons avec les outils que l’on croit adaptés à cette première quête – mystère du micro et de l’enregistreur qui font accroire à une domination qui arriverait avec eux – revient cette étrangeté à mesure que les questionnements s’imposent et se précisent, croissant au long des années. Je ne savais pourquoi, mais je percevais déjà qu’il ne s’agissait pas d’un phénomène ordinaire.

SOMMAIRE

Avant-propos

1. La préférence du son
2. Archéologie d’une recherche
3. Espaces/matérialités

Générateur d’espaces
Au seuil
La plastique sonore
Dans les champs, hors les champs
Couper et relier
4. Mettre en scène le son
Le geste
La prise : de la musique de film
La plastique de la musique
Espaces des représentations
Des diffusions spécifiques
5. Scénographie sonore
Rupture avec la procédure théâtrale.
Dialoguer avec les corps
Et puis sortir
6. Les transmissions
7. Concevoir ses enseignements

Formation continue
Formation initiale : la rue Blanche à l’Ensatt
Les beaux-arts
Conceptualiser le parcours pour enseigner ?
Explore
Mets en scène
Développe
Cherche

Transmets
8. Un art sonore ?
9. Confirmer un art