« Mondes flottants », 14e Biennale de Lyon | Sonore Visuel

Empruntant son titre au mot japonais ukiyô, qui envisage le monde dans son impermanence et dans son processus de renouvellement, sources de liberté et de créativité, la Biennale place au coeur de ses enjeux les attitudes libertaires d’artistes, qui ne cessent de repousser les limites de l’oeuvre d’art afin de l’ouvrir, encore davantage, sur le monde.

Source : « Mondes flottants », 14e Biennale de Lyon | Sonore Visuel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s