Jonas Kocher – Quentin Contrate – Pierre Denjean

Vendredi 2 Juin 2017 | 19h | CLOÎTRE DES CAPUCINS, CRD
Jonas KOCHER (Ch) | Accordéon  +  Quentin CONRATE (Fr) | Batterie incomplète       || 1ère rencontre ||
Pierre DENJEAN (Fr) | Guitare, objets
Entrée libre
Cloître des Capucins, Crd – 12 rue Jean-Jaurès, 27000 Évreux
Jonas Kocher est un accordéoniste et compositeur suisse né en 1977. Ses intérêts multiples l’amènent à se produire dans le monde entier avec de nombreuses personnalités et dans des contextes artistiques et sociaux extrêmement différents. Des musicien(ne)s tels Michel Doneda, Axel Dörner, Jacques Demierre, Irena Tomazin, Joke Lanz, Alfredo Costa Monteiro, Gaudenz Badrutt, Hans Koch comptent parmi ses collaborateurs réguliers.

Le travail de Jonas Kocher explore les relations entre son, bruit et silence, ainsi que le processus de l’écoute. Autant en tant qu’improvisateur que compositeur, il porte une attention particulière à la diffusion du son dans l’espace et à la recherche de situations instables.

Ses compositions ont été jouées à la Biennale de Berne 2010, Theater Basel, Zentrum Paul Klee, Festival Encuentros Buenos Aires, Umlaut Festival Berlin, Biennale de Zagreb, Festival des Jardins Musicaux Cernier, SMC Lausanne, etc…

Quentin Conrate a commencé la musique jeune mais c’est véritablement par la découverte du free jazz et de la musique contemporaine que’il a pu repenser son rapport à la batterie. Il a depuis poursuivi une démarche autour de l’improvisation libre qu’il aime confronter à différents contextes. Aidé en cela par sa pratique de la danse et de ses recherches plastiques aboutissant le plus souvent à des installations. L’occasion de créer des contextes particuliers lors de pièces qu’il intitule »Scénographies concertantes » où l’espace devient le moteur du mouvement et du son. Il présente fréquemment ses différents travaux en France comme à l’étranger (Italie, Belgique, États-Unis, Pologne, Autriche, Allemagne…) dans des lieux consacrés à cela ou transformés pour l’occasion (la Galerie Commune, la Malterie, le Théâtre d’Orléans – Scène Nationale, le théâtre Molière d’Ixelles, le Shaefer Theatre, le Rhiz, le parc du château de Chamarande, La Scène/Louvre-Lens, les Ateliers Mommen, le centre culturel libertaire, le Lieu d’Art et Action Contemporaine de Dunkerque/LAAC, La Condition Publique…)

À la guitare (comme en général), le travail de Pierre Denjean est basé sur des textures rugueuses ou lisses, sur des sons fréquemment tenus et sur l’évolution lente et progressive de la matière sonore. Cette recherche, dans les domaines instrumentaux et électroacoustiques (électronique, field recordings) s’articule également autour de questions telles que les techniques d’enregistrement, l’écriture spatiale du son ou la micro-tonalité.

www.lateliers.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s