Laisser les sons aller où ils vont

Laisser les sons aller où ils vont
Une exposition du Centre national des arts plastiques et du Frac Franche-Comté

Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté
21 juin – 21 septembre 2014
Vernissage / nocturne vendredi 20 juin à 18h30

Le Centre national des arts plastiques (CNAP) et le Fonds régional d’art contemporain (Frac) de Franche-Comté s’associent pour présenter une exposition singulière Laisser les sons aller où ils vont, mettant en lumière un parcours sonore et visuel.

Dominique Blais, Les disques, 2008-2009, Collection Centre national des arts plastiques, FNAC 09-386 © D.R. / CNAP / photo : Galerie Xippas

Dominique Blais, Les disques, 2008-2009, Collection Centre national des arts plastiques, FNAC 09-386 © D.R. / CNAP / photo : Galerie Xippas

Avec les œuvres de Pierre Alferi, Silvia Bächli, Davide Balula, Basserode, Dominique Blais, Céleste Boursier-Mougenot, Pascal Broccolichi, Edith Dekyndt, Marcelline Delbecq, Jean Dupuy, Thomas Flechtner, Tom Johnson, Atsunobu Kohira, Jonas Mekas, Sophie Nys, Paul Panhuysen, Katie Paterson

Marquée par l’apport de John Cage, l’exposition regroupe des œuvres faisant écho à la philosophie du compositeur américain qui affirmait non sans humour être « pour les oiseaux et non pour les cages dans lesquelles les hommes les mettent »1et vouloir la liberté pour les sons. L’exposition emprunte son titre à une citation de l’artiste dans une suite d’entretiens réunis dans l’ouvrage Pour les oiseaux édité en 1976. Laisser les sons aller où ils vont décline ainsi quelques grands thèmes récurrents de l’œuvre de John Cage entre son, silence, hasard et indétermination.

Cette exposition propose un paysage sonore et invite à un « voyage immobile », tel celui vécu par Henry David Thoreau face au lac de Walden. Un auteur pour lequel Cage avait une grande admiration et à qui il dédia certaines de ses pièces. Les œuvres présentées reposent ainsi sur le pouvoir d’évocation des sons entre hymne à la nature, bruits trouvés et poétique du silence.

L’exposition est accompagnée d’un dépôt exceptionnel du CNAP au Frac Franche-Comté de plus de 80 œuvres en lien avec les problématiques du son et la musique dans le champ des arts plastiques.

Laisser les sons aller où ils vont poursuit ainsi l’exploration du temps par le prisme du sonore entamée par le Frac depuis 2005, prolongée en 2013 avec les projets test pattern [n°4] de Ryoji Ikeda et Sound-Houses #12 consacré à Alvin Lucier et Tom Johnson. De la même manière le CNAP a poursuivi ces recherches aux travers d’acquisitions et de projets de diffusion comme la manifestation nationale Diagonales initiée en 2010.

Commissariat : Sébastien Faucon, responsable des collections arts plastiques au CNAP et Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté

1. Pour les oiseaux, Entretiens avec Daniel Charles, Paris, Belfond, 1976

2. Sound-Houses emprunte son titre à l’entité que constituent les archives sonores et la documentation conservées par le Frac, en parallèle de sa collection.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s